Le Voisin (14)

Episode précédent : Le Voisin (13)

Mardi 15 novembre

Encore une semaine sans Juliette. Je ne suis sorti que deux fois depuis sa disparition, pour acheter de quoi survivre quelques jours. Et, de nouveau, le frigo crie famine. Je ne mange pourtant guère plus qu’un moineau. L’appétit, lui aussi, m’a laissé tomber. Mais, comment dire ? Cela ne m’importe pas plus que le reste. En fait, rien n’a d’importance. Le réel n’a plus aucune consistance. Mon éditeur vient d’appeler. Il n’aurait pas dû. Il ne pouvait pas savoir. Je lui ai dit qu’il ne fallait pas qu’il compte sur moi pour le roman, ni pour quoi que ce soit d’autre.

« Je n’y suis pour personne ! »

Après un silence dû à sa prévisible stupéfaction, il me rappela à mes engagements.

« Nous avons signé un contrat, vous vous en souvenez, je présume ? »

« Vous pouvez aussi bien en faire du papier brouillon… », rétorquai-je, riant sous cape de cette réplique insolente.

« Et en ce qui concerne l’à-valoir ? »

« Je vous le rembourserai… » Grand prince ! Je remerciai mentalement mes parents, qui m’avaient légué ce trois-pièces et sans qui cette audace aurait ressemblé à un suicide.

« Vous avez perdu la tête, Philippe ! Vous parlez sérieusement ? »

« Je n’ai jamais été aussi sérieux. »

 A suivre…

Publicités

One response to “Le Voisin (14)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :